Une première rencontre compliquée.

Journée riche en émotion pour le 1er match de Championnat à Grand Croix. Le prénom et le numéro 7 floqués sur les T-shirts d’échauffement en hommage à notre ami Hugo Rouet, ainsi que le ballon de match offert par sa famille, marqueront les esprits du CRAN.

À défaut d’avoir remporté ce match, nous avons consolidé des valeurs qui nous sont chères.
Le respect et l’entraide nous permettront d’avancer ensemble dans l’optique de toujours mieux faire.

Que retenir de ce match…

 
Que le marcassin est le petit du sanglier, qu’il suit toujours sa mère et porte une robe beige avec des rayures foncées, son stade précède celui de la bête rousse (wikitionary.org).

Ou que l’homme en vert sur le terrain ne travaille pas pour Cetelem, qu’il ne porte pas le même maillot et que des fois ça s’arrête là.

Trêve de plaisanteries, par précaution, il a eu une mise au point avec l’arbitre, avant le début de rencontre, sur les nouvelles règles concernant les changements ainsi qu’un rappel sur la notion de plaquage.

Malgré ce dialogue, nous avons vite compris que Saujon est une équipe qui a de la bouteille, lui permettant de savamment jouer avec l’arbitrage.

Une première mi-temps cadenassée où les deux équipes se rendent coup pour coup.
Une pénalité pour les Marcassins et une pénalité plus un essai transformé juste avant la mi-temps amène le score à 8 à 3 en faveur du CRAN.
Suite à une rapide action collective, essai de Victorien Richard et transformation de Thibaud Arvoire.

Au retour des vestiaires, Saujon repasse en tête en marquant un essai d’avant validé par l’arbitre positionné au bon endroit, au bon moment.
Le CRAN encaissera trois pénalités dont une accompagnée de son carton pour obstruction sur joueur sans ballon alors que celui-ci faisait action de repli.

Yvan Dovy marquera suite à un pressing défensif, essai transformé par Victorien Richard.
Le groupe était quelque peu sur les nerfs par frustration soit du comportement adverse, soit des décisions du corps arbitral. Cela a fortement pesé dans la balance alors qu’il y avait la place de beaucoup mieux faire.
Score finale 15 à 19.

Certains joueurs sont sortis de leur match par frustration c’est ce qui a pesé dans la balance, il y avait la place de beaucoup mieux faire.

Rendez-vous dimanche prochain toujours à la maison, début de la rencontre à 15H contre l’équipe de Saint Maixent l’école.
Équipe qui perd de justesse à l’extérieur 9 à 8 contre Cherves.

Facebook Twitter Google+ Mail

Une réponse sur “Une première rencontre compliquée.”

  1. Ils ont joué avec l’expérience : provoquer et déstabiliser de jeunes adversaires quand eux étaient cuits physiquement. Ne lâchez rien et continuez à jouer car votre jeu est agréable à regarder.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *